page 1 - page 2 - page 4  - page 5
5 - Offensive de Kasserine

Le 14 février, Rommel lance depuis El Faïd et Sidi Bou Zid les chars contre le 2e corps américain du général Freedenhall pour prendre le front allié à revers. De violents combats amènent les Allemands au-delà de la Dorsale orientale, à Sbeitla et à Gafsa.
Rommel veut foncer de Kasserine vers le Kef, tombant ainsi sur les arrières du front allié: il doit pour cela franchir la Grande Dorsale. A Sbiba, les Allemands sont stoppés par la 34ème D.I.U.S. et la 6ème D.B. britannique (combats auxquels prennent part la brigade légère motorisée du colonel Duvigier et des tirailleurs algériens). Le 20 février, ils passent le col du Chambi mais, devant Thala, se heurtent à la 26ème Brigade blindée britannique renforcée par des éléments de la 9ème division U.S. et du 9ème tirailleurs algériens. Un bombardement américain achève d'arrêter l'ennemi. Les forces allemandes se replient sur la Dorsale orientale. Deux offensives - les 26 février et 3 mars - permettent à Eisenhower, qui a remplacé Freedenha1l, de regagner le terrain perdu par les Alliés. 
 

6 - La bataille de la ligne Mareth

Dans le Sud, la 8ème armée britannique, entrée en Tunisie le 17 février, se heurte à la Ligne Mareth, le long de l'oued Zigzaou. Le 3 mars, une attaque de Rommel sur le massif de Tadjera échoue. Le 6, il est rappelé à Berlin et remplacé par von Arnim. Le général von Waerst commande l'armée du Nord et le général italien Messe le secteur de la Ligne Mareth. Le plan allié prévoit trois mouvements : attaque directe par le 30ème corps d'armée anglais, contournement des Matmata vers Gabès par un corps néozélandais avec l'appui de la « Force L » du général Leclerc, attaque du 2e corps d'armée U.S. de Patton sur Gafsa et Maknassi. Le 21 mars, Montgomery engage le combat. Mais sur la Ligne Mareth, la 50ème division britannique ne peut que franchir l'oued où elle est stoppée par les blindés. Dans le désert, la « Force L » a occupé, dès le 22 février, Ksar Rhilane qu'elle défend victorieusement contre les attaques allemandes le 10 mars. Le 22 mars, elle s'empare du djebel Melab, protégeant le corps néo-zélandais du général Freyberg et le 10ème corps d'armée britannique qui, rompant la position ennemie à la cote 209, ouvrent aux Alliés la route d'El Hamma. Mais le gros de l'armée Messe s'échappe. Le 29 mars, Leclerc entre en vainqueur, aux côtés des Britanniques, à Gabès.
Le 30 mars, le 2ème corps américain qui a dépassé Gafsa entre au contact des I5ème et 21ème Panzerdivisionen, et le 7 avril, à El Hamma, la jonction se fait entre les Américains et les Britanniques de la 8ème Armée.

Stèle de Takrouna et stèle commémorant l'attaque du massif du Zaghouan par la division du Maroc et la division d'Alger, le 4 mai 1943
Photo D.M.I.H. - Desbouis Grésil
Monument initial au Général Welvert tué le 10 avril 1943 non loin de Pichon (aujourd'hui, Haffouz)
Photo D.M.I.H.

Page 4