~ Colloque du FLN, réactions ~


La vague soulevée par ce colloque prend de l'ampleur, puisqu'après les rapatriès, ce sont les anciens combattants et certains partis politiques qui appellent à manifester. En outre, voilà que l'Etat déclare n'être pour rien dans cette affaire. Le Préfet du Gard aurait donc délivré de son propre chef cette autorisation au FLN de tenir un colloque dans ses locaux. ?
Un surdoué ne s'y reconnaitrait pas dans cet imbroglio qui suggère deux hypothèses. Il se pourrait en effet ;

- Soit, d'une entente secrète entre le candidat Sarkozy et son ami Bouteflika, patron du FLN, pour que ce congrès incite plus ou moins ouvertement les immigrés français par droit du sol à voter Sarko, alors que son adversaire socialiste s'attend au contraire.
Dès lors que des chefs d'Etats européens se sont déclarés en faveur de Sarkozy, pourquoi n'en serait-il pas de même au Maghreb en reconnaissance à la politique néocolonialiste dont ces pays bénéficient ?

- Soit au contraire, que la filiale socialiste SOS Racisme ait organisé ce colloque, avec la complicité des Conseils Régional et Général, pour inciter les immigrés du Sud à voter en faveur de François Hollande. Faisant volontairement preuve de largeur d'esprit, le Pouvoir n'aurait pas réagi dans l'espoir que ce colloque soulèverait de telles contestations que l'ordre public serait mis en danger. Le Préfet recevrait alors l'ordre d'annuler cette manifestation et ce serait un bonne occasion de dénoncer les propositions socialistes, appuyées par le FLN, en faveur de l' immigration et du vote des étrangers.

Aucune de ces deux hypothèses n'est actuellement à exclure.

De toute façon, nos revendications communiquées à l'Elysée, sur la demande de son Directeur de cabinet, devraient être satisfaites avant les élections puisque le Président vient de déclarer qu'il abandonnerait définitivement la politique s'il n'était pas réélu.

Derniérement, au salon de l'agriculture, il a répondu publiquement à un visiteur qui l'interpelait : "casse-toi pauvre con". Depuis 5 ans, nous avons tacitement bénéficié de la même réplique chaque fois que nous lui avons rappelé ses promesses fallacieuses de 2007. Comme ii a eu le même comportement avec d'autres communautés, il faut espérer que le candidat Sarko s'apperçoive, mais un peu tard, qu'il a creusé sa propre tombe...à moins que, à la dernière minute, il se décide à honorer ses engagements sur l'honneur, dans la mesure de ses moyens, pendant qu'il est encore Pésident.