~ TOZEUR et le Chott El Djerid ~

Tozeur ne peut pas être dissocié du Chott El Djerid, sorte de lac plus ou moins asséché selon les saisons, mais d'une saisissante beauté. Cerné au Nord par des contreforts montagneux arides et découpés, et au Sud par le début des grandes dunes, le Chott abrite des oasis de verdure qui se détachent magiquement sur un fond de couleur ocre.
 

D'après une photo de http://www.cap_tunisia.com

Tozeur est au coeur même du désert et au centre d'une grandiose oasis de palmiers.
C'est l'ultime étape avant les dunes du Grand Erg oriental, et le début des mirages.
Aussi, le tourisme y a-t-il développé hôtels, boutiques de souvenirs et aérodrome !.
Cependant, la ville a su garder un cachet en accord avec le désert. Les habitants ont conservé la construction traditionnelle de leurs maisons, faites de briques ocres du plus bel effet.
Le charme de Tozeur réside dans sa palmeraie, aux milliers de palmiers, dans ses petites rues tranquilles et dans son invitation magique au voyage.
La cité a un passé qui ne remonte qu'au début de l'ère islamique. L'attrait de ses nombreuses sources avait permis aux tribus Berbères chrétiennes de s'y installer. A l'arrivée de l'Islam l'oasis fut le théâtre de violentes luttes entre les populations autochtones chrétiennes et les conquérants musulmans.